Immobilier : quels arguments pour négocier les frais d’agence ?

terra-luna
Terra : une blockchain et un projet de crypto monnaie malgré 60 milliards de dollars de perte ?
mai 27, 2022
prada-timecapsule-nft
NFT Prada Timecapsule : une nouvelle collection en édition limitée lancée avec Cassius Hirst
juin 1, 2022

Acquérir un bien immobilier en passant par un intermédiaire professionnel engage des frais supplémentaires. Les frais d’agence, généralement considérés comme excessifs, remettent souvent en question le prix réel d’un achat immobilier. Dans la pratique, les agences immobilières sont libres de fixer leurs honoraires, tout en s’alignant sur le prix du propriétaire. Néanmoins, l’acheteur peut obtenir un meilleur prix en négociant avec son agent immobilier.

Comment faire baisser les frais d’agence immobilière ?

Faire jouer la concurrence

Avant de se lancer dans un projet d’achat immobilier, il est préférable de s’informer sur les tarifs de plusieurs agences immobilières. Comparer les différentes offres du marché permet de mettre en concurrence plusieurs agences afin d’obtenir le meilleur prix. Dans la pratique, la performance de cette technique se justifie particulièrement dans les villes où il y a plus de demandes que d’offres. Les agences s’arrachent les clients pour conclure rapidement une vente.

Opter pour un mandat exclusif

Signer un mandat exclusif avec une agence immobilière signifie que vous confiez la vente de votre bien immobilier à une agence unique. Le professionnel obtient ainsi l’exclusivité du bien sans entrer en concurrence avec d’autres agences. Il sera plus flexible au niveau de ses honoraires.

Motiver l’agent immobilier

Un professionnel immobilier vit essentiellement des commissions qu’il obtient d’une vente (ou d’une location). Il pense principalement à ses profits personnels. La plupart des agents immobiliers définissent même une marge de négociation importante à l’avance pour prévenir une éventuelle discussion de prix. Certains sont plus flexibles que d’autres. Mais, dans la pratique, il est préférable de ne pas négocier trop bas, au risque de désintéresser votre agent de votre projet de vente/achat.

Trouver une agence qui propose des frais fixes

Certaines agences immobilières proposent des frais fixes, en fonction des opérations immobilières qui leur sont confiées. Cette solution permet d’obtenir un prix fixe, sans commission, sur un ensemble de services ou de prestations immobilières. Cela signifie que quel que soit le prix du bien acquis ou vendu, les frais d’agence restent fixes. Généralement, cette pratique est plus courante chez les agences immobilières virtuelles qui ne possèdent pas de locaux physiques. Toutes les négociations se font directement en ligne et permet de dégager des frais plus raisonnables.

Comment calculer les frais d’agence ?

La loi du marché immobilier ne mentionne aucune condition fixe pour calculer les frais d’agence. Les agences immobilières sont libres de fixer leurs honoraires selon leurs propres critères. De manière générale, les frais d’agence sont définis en pourcentage du prix de vente du bien immobilier. Ce pourcentage est compris entre 3 et 10% dans la plupart des villes. Néanmoins, il peut varier en fonction de plusieurs paramètres tels l’emplacement du bien ou encore sa rareté sur le marché. Dans la pratique, c’est un pourcentage dégressif, c’est-à-dire qu’il baisse en fonction du prix élevé d’un bien.

Vente entre particuliers : quels risques ?

Acheter ou vendre un bien immobilier sans passer par un agent immobilier présente certains risques. Par manque de connaissances sur le prix actuel du marché, vous risquez de proposer un prix trop élevé ou trop bas. Dans le premier cas, vous provoquerez la fuite des acheteurs. Dans le deuxième cas, vous réaliserez une vente à perte. De plus, négocier entre particuliers ne permet pas de définir la capacité financière réelle de l’acheteur. À moins d’être un professionnel de la négociation, les risques liés à un cas de refus de prêt immobilier sont très élevés. Par ailleurs, les ventes entre particuliers sont souvent exposées à des risques de litiges judiciaires. C’est généralement le cas lorsque l’une des deux parties finit par découvrir qu’elle a été lésée dans les négociations. Pour l’une comme pour l’autre, une poursuite judiciaire peut coûter relativement cher.