Quel avenir pour l’immobilier de bureaux face à l’essor du télétravail ?

Immobilier numérique
Trading immobilier : comment acheter des terrains virtuels dans le métavers ?
mars 18, 2022
Pièce de Bitcoin
Pourquoi la crypto demeure-t-elle un placement sûr en 2022 ?
mars 23, 2022
immobilier-bureaux

Deux années se sont écoulées depuis la première crise sanitaire qui a frappé le monde entier. La covid-19 a mis à mal tous les secteurs professionnels, à l’exception de l’immobilier. En quête d’un endroit plus sûr et plus sain pour mieux vivre cette pandémie, les gens se ruaient sur l’immobilier neuf en périphérie. Certains choisissaient même de s’expatrier vers des destinations tropicales, où l’air est plus frais que dans les grandes villes. Pendant un certain temps, le monde a vécu une vague de migration internationale, favorisant l’essor de l’immobilier malgré la crise. A l’exception de l’immobilier de bureaux qui a connu une recrudescence importante à cause de l’amplification du nomadisme digital. Les investisseurs ont-ils raison de d’inquiéter des conséquences du télétravail sur le marché immobilier de bureaux sur le long terme ?

Pourquoi les télétravailleurs boudent-ils les locaux professionnels ?

Face à l’évolution très rapide de la situation sanitaire dans le monde, plusieurs entreprises ont choisi d’adopter la solution du télétravail. Au fil du temps, et au bout de plusieurs vagues successives de confinement, la plupart des travailleurs ont fini par préférer le confort de leur chez-soi à l’ambiance habituelle du travail au bureau. Mais le bonheur de certains font toujours le malheur des autres. Le marché de l’immobilier de bureaux en paye le prix fort. Les télétravailleurs boudent les locaux professionnels. Malgré l’annonce d’un prochain déconfinement total, le « Flex office » ou bureau à domicile connait un tel essor que les investisseurs se demandent si les temps sont encore favorables pour louer des surfaces de bureaux.  

Aménagement intérieur d'un local professionnel

Le télétravail fera-t-il complètement disparaître l’immobilier de bureaux ?

Le télétravail n’est pas un mode de vie nouveau. Ce concept, né aux Etats-Unis en 1950, a été inventé par le mathématicien Norbert Wiener. Mais, les premiers travailleurs à distance européens datent seulement de 2002. Cela signifie que la pandémie de la covid-19 n’a fait qu’accélérer son développement dans le monde. La recrudescence de l’immobilier de bureaux est notamment due à l’incertitude des entreprises quant à l’évolution prochaine de la situation. Le secteur n’est pas pour autant en danger, car le télétravail présente certains inconvénients non négligeables. Le manque de contact social, l’inaccessibilité du forfait internet haut débit, et l’incapacité de jongler entre vie familiale et vie professionnelle en temps de crise, contraignent de nombreux professionnels à reprendre progressivement le chemin du bureau.

Femme travaillant sur son ordinateur portable, un téléphone à la main

Qu’est-ce qui change dans l’immobilier de bureaux en 2022 ?

Malgré la pandémie et la crise économique actuelles, le marché de l’immobilier de bureaux reste florissant. Selon le Real Capital Analytics, ce secteur représente environ 40% du volume total des transactions réalisées en Europe. Les investisseurs restent confiants. Néanmoins, les paramètres d’investissement vont inévitablement changer. Les locaux professionnels devront être aménagés de sorte de permettre aux travailleurs d’observer une certaine distanciation sociale. Les espaces ouverts cèderont la place à des zones de travail individuelles. Les espaces communs quant à eux seront réduits à des utilités strictement nécessaires, avec des accès réglementés. Autant de paramètres qui conduiront les investisseurs à acheter des surfaces de plus en plus conséquentes. Des changements qui vont impacter directement sur le prix de l’immobilier de bureaux.

Femme travaillant sur son ordinateur portable

Où investir dans l’immobilier de bureaux en 2022 ?

L’emplacement du bien est fonction principale de sa rentabilité. En ces temps de crise, plus que jamais, ce critère tient lieu de référence capitale. D’un autre côté, une certaine veille de la demande actuelle s’impose également. Face à une clientèle de plus en plus jeunes, les locaux professionnels situés en centre ville trouvent plus facilement des locataires. Les jeunes professionnels accordent une valeur importante au contact physique. Ils font à peu près tout ensemble : manger, faire du sport ou même faire du shopping. D’où l’importance de privilégier un emplacement situé dans les centres villes, où toutes les infrastructures nécessaires sont à proximité (transports publics, salle de fitness, restaurants, supermarché, etc.). Dans ce contexte, l’immobilier de bureaux continuera à prospérer.

Immobilier de bureau front de mer