Immobilier locatif : 7 erreurs de débutant à éviter

Algo-trading-platform-ProRealTime
Pourquoi faut-il s’intéresser au trading algorithmique ?
octobre 8, 2021
beyond-meat-burger-hero
Action Beyond Meat : l’essentiel à savoir avant d’acheter cette action
octobre 13, 2021
immobilier-locatif

L’immobilier locatif est un secteur d’investissement qui plait particulièrement aux Français. C’est le moyen le plus sûr pour se constituer un patrimoine et faire fructifier son argent. Néanmoins, vous ne devez pas foncer tête baissé dans ce type de placement qui n’est pas totalement à l’abri des risques. Dans cet article,  nous vous éclairons sur quelques erreurs de débutant à éviter.

#1 Se lancer sans se préparer

Un projet immobilier est un projet de vie qui ne se fait pas à la légère. Vous ne pouvez pas vous fier à votre instinct pour acheter votre premier appartement à louer. Vous devez d’abord vous informer sur les avantages et les risques de ce type de placement. Pour cela, vous allez devoir échanger avec différents professionnels de l’immobilier : agent immobilier, notaire, banquier voire même comptable. Grâce à ces compétences diversifiées, vous connaissez au moins les règles à respecter et les démarches à suivre pour investir dans l’immobilier locatif.

#2 Négliger l'emplacement du bien

L’une des bases de la réussite d’un investissement locatif concerne l’emplacement du bien. D’abord, parce qu’un bien qui profite d’un emplacement idéal trouve plus facilement des locataires. Ensuite, sur le long terme, vous aurez moins de mal à envisager une revente. Enfin, un bien situé dans une ville grande ville, un lieu touristique ou à fort potentialité économique, demeure rentable à vie. L’idéal, c’est d’acheter votre premier appartement dans une ville où il y a une forte demande locative.

choisir-emplacement-bien

#3 Acheter sur un coup de cœur

Investir dans l’immobilier locatif, c’est acheter pour louer. Dans ce cas, l’achat coup de cœur est absolument à proscrire. Pour garantir une rentabilité élevée de votre investissement, vous devez avant tout vous mettre à la place des locataires. Avant de signer l’acte de vente définitif, vous devez donc déterminer vos objectifs réels. Est-ce que vous envisagez de vivre dans votre maison/appartement plus tard ? Ou bien est-ce que vous pensez plutôt à une éventuelle revente ? Si vous souhaitez vous enrichir avec l’immobilier, prenez le temps de visiter plusieurs logements avant de vous décider.

#4 Sous-évaluer le coût des travaux

Acheter dans l’ancien pour louer présente de nombreux avantages. Vous achetez à un meilleur prix et profitez de la défiscalisation engendrée par le statut LMNP. Pour autant, vous ne devez pas sous-évaluer le coût des travaux à réaliser. Certains choisissent de travailler avec des artisans non professionnels pour payer moins de frais. Cependant, les mauvais choix de matériaux finissent toujours par revenir plus cher sur le long terme. Le mieux, c’est de faire appel à un professionnel, que ce soit pour évaluer les travaux à réaliser ou pour les réaliser.

cout-travaux-renovation

#5 Fixer un loyer trop élevé

Certains pensent souvent à tort que pour prétendre à un loyer élevé, il faut acheter un bien à rénover. Or, ce n’est vrai qu’en partie. Si vous fixez un loyer qui s’éloigne trop de la moyenne générale, vous risquez de faire fuir les locataires. Pourtant, les périodes de vacances locatives peuvent directement impacter sur la rentabilité du bien. Aussi, avant de fixer votre loyer, vous devez d’abord vous renseigner sur le loyer pratiqué dans la zone. L’astuce, c’est même d’appliquer un prix légèrement inférieur pour obtenir un meilleur taux d’occupation, avec des contrats de bail de plusieurs années.

#6 Minimiser les frais annexes

Acheter un bien immobilier pour louer engage des frais annexes. D’une part pour les dépenses liées aux travaux à réaliser (dans le cas d’un bien à rénover). D’autre part pour tous les frais liés à l’entretien et la gestion du logement. Trop souvent sous-estimés par les investisseurs, ces frais impactent également sur la rentabilité du bien. Il est donc conseillé de bien évaluer toutes les charges locatives futures de votre appartement avant de fixer un loyer. Ces frais concernent autant les frais de copropriété, la taxe foncière annuelle ainsi que tous les éventuels travaux à réaliser tout le long de la location.

#7 Gérer son investissement locatif comme un amateur

L’immobilier locatif est une sorte de petite entreprise qui engendre des dépenses et des recettes. Comme dans toute entreprise, pour obtenir une rentabilité élevée, vous devez faire en sorte de réduire les dépenses au maximum. Pour cela, vous devez obligatoirement suivre tous les mouvements qui s’opèrent dans le domaine : mode de location, loyer, règles du syndic ou achat d’autres biens. Le véritable mindset d’un bon investisseur, c’est de rester actif et éveillé pour développer rapidement un patrimoine immobilier rentable.