Immobilier en famille : quelles solutions pour acheter un bien avec ses enfants ?

choisir-action-bourse
7 critères à considérer pour bien choisir vos actions en Bourse
octobre 29, 2021
squid-game-crypto
Squid Game : la crypto « fantôme » qui a fait perdre des millions aux fans
novembre 3, 2021
achat-immobilier-a-plusieurs

Investir seul dans l’immobilier, c’est bien. Mais obtenir l’aide de ses proches pour faire sa première acquisition, c’est mieux. De plus, plusieurs possibilités s’offrent à vous pour acheter un bien en famille.

Acheter en indivision

La première solution pour acheter un bien immobilier en famille, c’est l’achat en indivision. Comme son nom l’indique, cette option permet à chaque membre de devenir propriétaire d’une partie du bien acquis, selon le pourcentage préalablement indiqué dans l’acte de vente.

L’achat en indivision est la solution la plus simple pour acquérir un bien en famille. Néanmoins, il présente certains inconvénients. En premier lieu, toute décision concernant le bien acquis doit être prise à l’unanimité. Cela signifie que si
un seul membre de l’indivision s’oppose à la décision prise, la situation se complique. Cela concerne autant les travaux de réparation, d’entretien ou de location du bien. Par contre, le membre qui souhaite revendre le bien, peut simplement
quitter l’indivision et imposer sa décision aux autres.

Pour éviter toute situation conflictuelle dans le cadre d’un achat en indivision, il suffit de nommer un mandataire qui se chargera de régler toutes les décisions importantes. L’autre solution, c’est d’établir une convention interdisant la sortie d’un membre de l’indivision sur une certaine période (limitée à 5 ans).

achat-en-indivision

Se porter caution pour le prêt immobilier de ses enfants

L’immobilier est un secteur d’investissement qui intéresse particulièrement les jeunes. Cependant, certains ont du mal à réunir le fonds nécessaire pour faire une première acquisition. Dans ce cas, les parents peuvent se porter caution pour leur prêt immobilier. Bien évidemment, le bien acquis sera l’entière propriété de l’enfant acheteur. Celui-ci prendra également en charge le remboursement de la totalité de son prêt. Les parents se portent juste garants de celui-ci en cas de problème.

Cette solution est particulièrement avantageuse pour encourager les enfants à investir dans la pierre assez tôt. Néanmoins, certaines banques exigent des parents qu’ils soient déjà propriétaires d’un bien immobilier avant de les accepter comme garant du prêt de leur enfant. De même, seuls les parents ayant un revenu élevé sont privilégiés par les institutions financières pour ce genre de situation.

se-porter-caution-pret-immobilier

Créer une SCI

La SCI ou Société civile immobilière est une forme de société qui permet d’acheter un bien immobilier en famille. Cette formule permet notamment à chaque membre de ladite société, de détenir des parts sociales selon son apport en capital.

Pour pouvoir acheter un bien immobilier, une SCI est tenue d’avoir une immatriculation et des statuts rédigés en bonne et due forme. Elle a également pour obligation d’organiser une assemblée générale annuelle, et de tenir une comptabilité.

L’achat en SCI est une option particulièrement intéressante, car les associés sont libres de définir le mode de gestion et de revente du bien. Ils peuvent également définir les modalités de rachat des parts sociales. Pour faciliter la gestion d’une SCI, il est conseillé de nommer un gérant qui se chargera des décisions de gestion courantes.

En termes de fiscalité, l’achat en SCI est aussi plus avantageux. Dans le cas où les parents souhaitent faire don de leurs parts sociales à leurs enfants, le montant restant du prêt qui a servi à financer l’achat du bien, sera déduit du capital représenté par ces parts sociales. Cette différence servira ensuite à calculer les droits de mutation.

achat-immobilier-sci

Désormais, vous savez comment faire pour investir dans l’immobilier à plusieurs (en famille). Il ne vous reste plus qu’à opter pour la solution qui correspond le mieux à vos objectifs.