Comment sera le marché immobilier en 2022 ?

metaverse
Top 10 des meilleures pièces du Metaverse par capitalisation boursière
décembre 3, 2021
arbistmart-vs-bitcoin-ethereum
RBIS, la nouvelle crypto qui va détrôner Bitcoin et Ethereum
décembre 8, 2021
investir-dans-immobilier

L’immobilier est un secteur d’investissement particulièrement stable et rentable. Malgré la crise sanitaire qui perdure depuis 2019, et même pendant les périodes les plus difficiles de la pandémie de la covid-19, l’immobilier semble inébranlable. Tous les autres secteurs ont connu une crise, et la plupart ont sombré dans la dérive. Mais l’immobilier, lui, se porte toujours bien. Le premier trimestre des deux dernières années (2020 et 2021) a même enregistré un record du nombre de transactions immobilières, notamment dans l’ancien. Les Français semblent plus que jamais convaincu que l’avenir de l’indépendance financière se trouve dans l’investissement immobilier, qu’il soit locatif ou non. Le marché immobilier connait un dynamisme exceptionnel malgré une hausse remarquable des prix dans certaines régions. Mais voilà, 2021 prendra bientôt fin et les tendances pourraient changer pour 2022, selon les experts.

Le point sur le dynamisme du marché immobilier en 2021

Les confinements successifs et la crise sanitaire qui ont suivi la pandémie de la covid-19 ont eu très peu (voire aucune) conséquence sur les transactions immobilières de 2021. Ces situations particulières ont même fait naitre une nouvelle « psychologie » chez les investisseurs. Car malgré un léger tassement des ventes vers la fin de la période estivale, cette année aura enregistré un record du nombre de transactions immobilières. Après le record en date du 2019 et ses 1,067 million de transactions, 2021 affiche un volume de ventes immobilières de plus de 1 200 000 sur les 12 mois.

Selon les experts, cet engouement des Français pour la pierre se justifie essentiellement par la mauvaise expérience laissée par la crise sanitaire de 2019. Car s’il fallait se résoudre à des confinements successifs, la plupart a compris que c’était largement mieux de profiter de l’air frais de son propre jardin. Avec la recrudescence des différents variants, tout le monde a compris les avantages de vivre dans une grande maison que dans un appartement. D’un autre côté, le taux d’intérêt toujours aussi bas, a aussi poussé les acheteurs à se lancer. Pour la plupart, les conditions de prêt sont bonnes pour s’offrir un espace de vie plus confortable. D’autant plus qu’avec la pandémie de la covid-19,  de nombreuses sociétés sont réduites au télétravail. Autant de conditions qui ont favorisé le développement du marché immobilier malgré la crise.

Une forte croissance des ventes dans l'ancien malgré un prix à la hausse

L’année 2020 a été particulièrement profitable aux logements anciens. Les 12 mois de cette année ont enregistré plus de 990 000 ventes immobilières. Un véritable exploit depuis les trois années précédentes où le même type de logement n’a jamais dépassé la barre des 900 000 ventes. Et un engouement renforcé en 2021, malgré la crise sanitaire de la pandémie de la covid-19, avec une hausse de 8% à 13% sur les mêmes volumes de vente. Pour l’année 2021 (au mois de mai), près de 1 130 000 transactions ont été enregistrées dans l’ancien.

Cet intérêt soudain des Français pour l’immobilier ancien a provoqué une hausse des prix dans toute la France, notamment dans certaines régions où il y a plus d’espaces verts. Car aujourd’hui, la plupart des ménages français cherchent davantage à améliorer leur confort de vie. Une nouvelle typologie de biens émerge dans certaines zones autrefois délaissées. C’est donc sans surprise que les prix de l’immobilier en province connaissent une hausse importante de 6%.

evolution-vente-immobiliere-2021

Comment sera le marché immobilier en 2022 ?

L’analyse des experts permet de constater que les trois dernières années ont été particulièrement favorables à l’immobilier. Néanmoins, une trop forte hausse des prix et un accès plus facile au crédit immobilier, peuvent provoquer un certain déficit des logements disponibles à la vente sur le long terme. 2022 connaîtra donc forcément une hausse inévitable, à la fois des prix de l’immobilier et des taux de crédit.

Certains experts pensent qu’avec les nouvelles conditions appliquées au crédit immobilier à partir du 1er janvier 2022, le marché de l’immobilier va souffler un peu. La décision du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) de revoir les normes juridiques liées au crédit immobilier, ne sera pas sans conséquence auprès des acheteurs. Avec un taux d’endettement maximum réduit à 35% et une durée d’emprunt maximale de 25 ans (dans l’ancien) et 27 ans (dans le neuf), le dynamisme du marché immobilier français va légèrement changer. Les ventes vont baisser, les prix de l’immobilier également. Ce qui entrainera assurément une certaine hausse des taux de crédit immobilier en 2022. Mais l’inverse n’est pas non plus impossible.

marche-immobilier-2022

Toutefois, il faut comprendre que l’immobilier reste un secteur d’investissement particulièrement rentable sur le long terme. Acheter maintenant permet de profiter des avantages du taux de crédit très bas, malgré un prix légèrement à la hausse. Investir en 2022 reste incertain, car la baisse des prix de l’immobilier peut durer un court moment seulement avant de rebondir à la hausse de manière excessive. Prendre conseils auprès d’un professionnel de l’immobilier permet d’obtenir des avis plus posés sur la question.