NFT et art numérique : 125 jetons miniatures “Moon Phases” bientôt sur la lune

investir-dans-immobilier
Immobilier off-market : quels avantages pour les investissements locatifs?
juin 20, 2022
feed-instagram
Média social : comment rendre son feed instagram plus attrayant ?
juin 24, 2022
jeff-koons-moon

Jeff Koons, l’un des artistes vivants les plus chers au monde, participe à la grande foire de l’art contemporain à Art Basel. Dans la galerie Pace, l’artiste américain dévoile la toute première pièce d’une série de sculptures qu’il prévoit d’envoyer sur la lune avec l’entreprise d’exploration spatiale d’Elon Musk, SpaceX. Plus connu auparavant pour son chien ballon et ses tulipes, Jeff Koons s’apprête à devenir le premier artiste célèbre à lancer des jetons non fongibles sur la lune.

125 jetons "Moon Phases" bientôt sur la lune

La première pièce de collections de jetons non fongibles créée par l’artiste américain Jeff Koons représente des versions miniatures de ses sculptures “Moon Phases”. Concrètement, il s’agit de 125 pièces livrés avec une photographie individuelle de leur emplacement sur la lune. Ces photographies seront proposées à la vente sous forme de NFT (non-fungible token) auprès des amateurs. L’artiste envisage aussi de remettre une sculpture en taille réelle à chaque acheteur. Chaque sculpture, une statue en forme de lune de 39,4 cm, sera sertie d’une pierre précieuse indiquant son emplacement sur la lune.

jeff-koons-moon-phases

Une grande première pour Pace à Bale

Surpris et honoré de présenter la première collection NFT de l’artiste américain Jeff Koons sur son stand à Bale, le directeur de la galerie Pace affirme qu’il croit – lui aussi, en l’avenir très prometteur des NFT, comme Marc Spiegler, directeur d’Art Basel.

“Nous la découvrons nous aussi pour la première fois”.
Marc Glimcher, directeur de la galerie Pace

“Même si leurs prix se sont effondrés récemment, je pense que les NFT vont avoir une place dans le marché à l’avenir”.
Marc Spiegler, directeur d’Art Basel

A noter que la galerie Pace est l’une des rares galeries de la foire à avoir accepter d’exposer des jetons NFT. Une initiative qui a connu très peu de succès auprès des exposants en 2021 où seuls 6% des galeries ont accepté de vendre des jetons non fongibles. Pourtant, cette précédente édition a été marquée par la vente d’un NFT de l’artiste américain Beeple à 69,3 millions de dollars chez la maison d’enchères Christie’s. Avec la chute historique de la valeur des NFT actuelle, les ventes se font de plus en plus rares à la foire de l’Art Basel. Néanmoins, certaines galeries restent confiantes comme Pace.

gallery-pace-art-basel

Une araignée vendue à 40 millions de dollars à Bale ?

Dans les coulisses de l’Art Basel, les œuvres d’art physiques continuent aussi d’intéresser les collectionneurs. La sculptrice franco-américaine Louise Bourgeois a empoché la coquette somme de 40 millions de dollars pour son araignée. L’artiste conceptuel Félix Gonzalez-Torres a vendu une de ses œuvres à 12,5 millions. L’huile sur toile de l’artiste allemand Georg Baselitz s’est aussi vendue à 5,5 millions.

D’un autre côté, la foire qui s’est tenue du 16 au 19 juin, met l’accent sur les NFT. Pour cette édition, les organisateurs ont collaboré avec Tezos, la plateforme de blockchains qui se spécialise dans la présentation d’œuvres numériques créées par des artistes connus et particulièrement intéressés par la nouvelle forme d’art numérique que sont les NFT. La foire a aussi permis à plusieurs jeunes plateformes de plonger les amateurs dans la découverte de l’art numérique au travers de lunettes de réalité virtuelle. C’est le cas notamment de la plateforme Vive Arts qui a présenté un avatar de l’artiste allemand Albert Oehlen dans un univers en 3D.